Historique EPA de sa création à 1986

1939

        Le chef du cabinet militaire du Ministre de l’Air, le Général Bouscat, adresse, en date du 28 avril la note suivante au chef d’état-major : "le Ministre désire que l’on mette à l’étude sans délai, la création d’une Ecole d’Enfants de troupes de l’Armée de l’Air... "
          Une note émanant du cabinet du Ministre de l’Air en date du 12 juin propose la création d’une Ecole des Pupilles de l’Air dont le but essentiel serait de "donner aux élèves une éducation et une instruction militaire générale qui leur permettraient de participer dans les meilleures conditions au recrutement des cadres de l’Armée de l’Air".
 

1941

         L’Ecole des Pupilles de l’Air est officiellement créée par arrêté du 11 août qui précise que:
         " Le secrétaire d’Etat à l’aviation propose essentiellement et en toute priorité d’alléger les charges des familles dont le chef a disparu au service de l’aviation en prenant à sa charge l’instruction et l’éducation morale des orphelins.", l’école dépendra directement des œuvres sociales de l’Air.
Il s’agit avant tout de trouver des bâtiments vastes pour accueillir la nouvelle école. Il fallait faire vite car la première rentrée scolaire était fixée au 1er octobre 1941. La recherche des locaux s’effectua obligatoirement au sud de la France encore libre et jouissant d’une paix relative.
Le choix de l’état-major se porta finalement sur la ville de GRENOBLE qui offrait un accès facile, une grande université et une situation privilégiée au cœur des Alpes.
L’ancienne Clinique du Dauphiné, désaffectée sise au carrefour à peine tracé des grands boulevards, fut achetée, aménagée et équipée rapidement avec des moyens limités.
 

 
Le 15 octobre
La première promotion rejoint l’école.
Elle était composée de soixante
garçons, répartis en une classe de
6ème et une classe de 5ème tous
âgés de 11 à 13 ans.
 

1942

          Le 30 juin, première distribution des prix à Grenoble dans l’amphithéâtre de la rue du lycée.
Le régime de l’école est l’internat, avec port obliga­toire de l’uniforme emprunté au mouvement "Jeunesse et Montagne" : pantalon golf, mi -bas blancs, blouson, béret et cape en hiver. La couleur "bleu aviation" est de rigueur. 

L’insigne de tissu porté sur l’uniforme est l’emblème de l’école :

"Ecu moderne, à trois silhouettes de mouette d’azur, d’argent et de gueules, brochant dans le ciel clair un demi - soleil, issant d’une mer d’azur foncé ; le tout bordé d’une filière d’or".

Cet insigne ne sera homologué que bien plus tard, le 16 décembre 1987, sous le n° A 1189.

 

En fin d'année l’aile sud attenant au corps du bâtiment existant, est construite (En effet, à la rentrée d’oc­tobre, une nouvelle classe de 4ème étant ouverte. Ce sont trente élèves supplémentaires qui rejoignent l’école.)

Il faut s’agrandir pour augmenter la capacité d’accueil. Les années ultérieures proposeront le cycle complet d’études conduisant au baccalauréat

                      

1943

Le nombre d ‘élèves augmente encore : 257 Pipins 
 

1944

         Le 6 juin 1944 communion solennelle. 
Le 23 août un adolescent de
quinze ans, chargé de mission de
 liaison par la Résistance durant
 sa permission tombe foudroyé
 par les balles allemandes.
 
 
C’est Jacques LORENZI,
 
le premier élève de l’école
  ‘’Mort pour la France’’

Il était en classe de troisième
 
 

1945

La rentrée 1945, malgré la guerre et la libération, se déroule normalement à l'exception de la classe de 6 ième qui doit attendre la fin de la réalisation de l'extension du bâtiment de l'ancienne clinique pour effectuer sa rentrée.

1947

A la rentrée sont créées des sections prépa­ratoires aux concours de l’Ecole de l’Air et de l’Ecole des Officiers mécaniciens, le recrutement de ces classes étant fait parmi les jeunes gens volontaires titulaires du baccalauréat de mathématiques.

1951

La cérémonie anniversaire des dix ans de l’EPA est présidée par le Secrétaire d’Etat à l’Air,
Mr MONTEL, celui-ci remettra à cette occasion le fanion de l’école au Colonel BLONDEAU,
lequel le confiera à Gilbert LADARRE, premier porte-fanion, et à sa garde.

 

1952

Le vaste bâtiment B est achevé y sont regroupés, dortoirs, réfectoires, chapelle, salle de cinéma-théatre et salles de cours, sans oublier le grand préau, lieu privilégié pour les jeux de balle à la main.
         La cérémonie anniversaire des dix ans de l’EPA est présidée par le Secrétaire d’Etat à l’air, celui-ci remettra à cette occasion le premier fanion à l’école. 
 

1955

         Le bâtiment « base » est achevé, sur une parcelle jouxtant l’emprise de l’école, ce qui permet enfin de distinguer l’enseignement et l’internat de son support militaire, et les élèves des hommes de troupe.

         Sous l’impulsion de Hugues Boulard de Pouqueville est créé le premier numéro du journal de l’école : "Carnet de Bord", un titre tout à fait aéronautique. (Le premier numéro sort le 18 mars).

1957

 
Inauguration du bâtiment technique, auparavant les ateliers de l’enseignement technique occupaient des baraquements en bois qui encombraient la cour.   A cette occasion l’un d’entre eux qui abritait la chapelle de l’école fut transféré au Col de Porte où il hébergea les ‘’pipins’’ skieurs durant de nombreuses années.
 

 

La nouvelle chapelle est inaugurée le 1 octobre

1959

       La base aérienne 00.749 naît officiellement.

1963

 Le 1er Mars,

l'école reçoit son drapeau attribué par le Ministre des Armées (Monsieur Pierre MESSMER), des mains du Général MARTRE, le 28 Mars (portre drapeau : l'élève Jean Robert VAUX).


 

1964

Le gymnase de l’école est inauguré le 11 décembre. Un grand pas en avant et une appréciable réalisation pour l’entretien de la forme physique des Pipins.
  

1965

 

Participation de l’école à la cérémonie anniversaire du retour de l'ile d'ELBE de NAPOLEON  1er, la musique se vêt en ‘’GROGNARD’’ dont les bonnets à poils sont confectionnés avec des boîtes de conserves de 5 Kg.

1966

         Vingt cinquième anniversaire de la création de l’école les 26 et 27 mars avec journée portes ouvertes et soirée de gala .Une plaque est posée, à la mémoire des 17 anciens élèves tombés pour la France ou morts en service aérien commandé.
         Pour la première fois ‘’La marche des pipins" composée par Monsieur THIEULLE est interprétée.
 
d
 
08 Juin  Clôture des manœuvres ‘’ALPES 66’’ 
par le général de GAULLE, Président de la République
et Monsieur le Premier Ministre Georges POMPIDOU.
La tribune est installée devant l’EPA en présence des cadres et des élèves.
 

1968

 
 
En présence du Général DE GAULLE président de la République, le 6 février,
ouverture des X ème Jeux Olympique d'hiver à GRENOBLE par la musique de l’EPA dirigée par M. JOURDAN.
Les ‘’PIPINS portent les pancartes de nationalité de chaque délégation d’athlètes

 

1972/1973 

Changement d’uniforme (blazer  bleu et pantalon droit gris).

          L’effectif est de 502 élèves dont 52% d’orphelins.
          L’EPA n’est plus base aérienne 749 mais devient EPA 749 le 01-04-1973.
 

1977

         L’Armée de l’Air acquiert un site de 24 hectares (2,6 ha pour le site de J.VALLIER) sur la commune de MONTBONNOT-SAINT-MARTIN, les travaux de construction de la nouvelle école commencent en avril 1981.
 

1981

         L’enseignement technique est dissout et remplacé par une section comptabilité crée en 1977.
 

1982

        L’EPA reçoit le statut de lycée militaire.
        Premier parrainage des classes préparatoires par un escadron de l’armée de l’air (‘’Ile de France’’).
 

1983

        A la rentrée de septembre les classes de l’air accueillent la première élève féminine : Dominique ARBIOL.
 

1985

         Visite de la Secrétaire d’état Edwige AVISE avec le Chef d’Etat Major de l’Armée de l’Air (GAA CAPILLON) sur le chantier en cours de MONTBONNOT.
 

1986

Le 15 décembre, l'EPA quitte le boulevard Joseph Vallier pour s'installer dans ses nouveaux locaux à MONTBONNOT St MARTIN.
 
Aprés le transfert de l’EPA
le batiment A devient la direction des services fiscaux et le batiment B celui de la DDE.
 

Visitez Joseph Vallier (Cliquez ici) (Fichier PowerPoint)

Retour au sommaire

 Période 1987 à nos jours